Comment rendre un immeuble écoresponsable ?

Rédigé par Antoine
20 nov. 2020
Temps de lecture : 4 min
immeuble éco responsable

Les copropriétés sont au cœur de la transition énergétique. En effet, selon le ministère de la Transition écologique, les bâtiments représentent plus de 20 % des émissions de gaz à effet de serre en France. Dans ce contexte, comment rendre les immeubles plus écoresponsables ? Quelles actions les syndics et copropriétaires peuvent-ils mettre en place pour mieux maîtriser leur consommation d'énergie ? Hellio vous livre toutes les réponses dans cet article.


Spécialiste de la transition énergétique, Hellio accompagne les copropriétés


Qu’est-ce qu’un immeuble écoresponsable ?

picto-immeuble-bleuUn immeuble écoresponsable est un bâtiment qui respecte la nature et l’environnement, avec une empreinte environnementale minime. Beaucoup de projets d’immeubles neufs sont réalisés dans une démarche d’écoconception, avec la prise en compte de critères environnementaux, par exemple dans le choix des matériaux. La norme BBC (Bâtiment Basse Consommation) est ainsi obligatoire pour les constructions neuves depuis l’entrée en vigueur en 2012 de la réglementation thermique RT 2012, aujourd'hui remplacée par la RT 2020.

Les constructions plus anciennes, quant à elles, n'intègrent pas forcément de critères environnementaux et sont responsables d’un grand gaspillage de ressources et d’énergie. De plus, la construction neuve ne représente qu’une fraction minime des bâtiments. Ainsi, selon une étude de l’INSEE, le parc de logements en France ne s’accroît que de 1,1 % par an, en moyenne, depuis 30 ans.

Une meilleur valeur verte grâce à la sobriété énergétique

Picto_Valeur_Verte_Feuille_EuroUne résidence présentant une bonne lettre sur l'étiquette énergie du DPE (A ou B) profitera d'une plus-value sur le marché immobilier : on parle de valeur verte. En effet, ce type de logement économe est de plus en plus recherché par des futurs acheteurs ou locataires sensibles à la problématique environnementale (et avant tout à leurs dépenses énergétiques bien sûr).

La consommation d’énergie devient donc un véritable enjeu pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des immeubles. Le gouvernement a d’ailleurs fait de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale. Sept millions de logements seraient aujourd’hui mal isolés en France.

La dernière réglementation thermique 2020 (RE2020) s’applique ainsi aux constructions neuves comme aux travaux de rénovation. Elle vise à favoriser l’habitat passif, c’est-à-dire l’autonomie énergétique des bâtiments. Cela passe notamment par la création du label BEPOS (bâtiment à énergie positive) pour certifier les immeubles qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 2 sur 3

En France, les 2/3 des logements ont été construits avant 1974, une époque à laquelle il n’existait aucune réglementation thermique. Autrement dit, la plupart sont de vraies passoires énergétiques. (Source: Ademe)

La rénovation énergétique au service de l’écoresponsabilité

picto-baisse-depensesEn plus de l’impact bénéfique sur la planète, la rénovation énergétique réduit la facture d’énergie des habitantes et des habitants, ainsi que les charges de l’immeuble. Avec une meilleure isolation, il est possible de chauffer moins en hiver, et de maintenir plus facilement la fraîcheur en été. La rénovation énergétique améliore également le confort thermique et acoustique.


La rénovation énergétique : les grands principes

Les travaux de rénovation énergétique d’un immeuble en copropriété sont soumis au vote et à l'approbation des copropriétaires réunis en assemblée générale.

La première étape est la réalisation d’un bilan énergétique détaillé. Cet audit est l’occasion de faire un état des lieux, et d’identifier les solutions d’économies d’énergie envisageables.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

L’Agence de la transition écologique (ADEME) propose un modèle de cahier des charges d’audit énergétique dans les bâtiments, afin de faciliter les démarches des gestionnaires.

    Les solutions d’économies d’énergie peuvent inclure :
  • L’isolation des réseaux de chauffage et d’eau chaude sanitaire dans les parties communes non chauffées ;
  • L’isolation des vannes, robinets, réducteurs, compteurs présents en chaufferie et sous-station (appelés « points singuliers ») ;
  • L'isolation des combles perdus des parties communes ;
  • L’installation d’un système de chauffage collectif à énergie renouvelable (bois, pompe à chaleur…) en remplacement d’une chaudière fioul ;
  • En cas de chauffage individuel, l’installation de chaudières à condensation, plus économes et moins polluantes.

picto-casque-hellio-pro-bleuUne fois les travaux définis, il convient de choisir un maître d’œuvre qui assurera le suivi du chantier. C’est aussi un interlocuteur unique pour les syndics et copropriétaires, garant du bon déroulement du projet. Hellio accompagne les copropriétés dans cette démarche, de la visite technique à la sélection d’un partenaire agréé, en passant par la recherche de solutions de financement.

Les mécanismes de financement

    Les travaux pour rendre un immeuble écoresponsable peuvent être financés dans le cadre de plusieurs dispositifs et notamment :
  • Les Certificats d'Économies d’Énergie (CEE), qui obligent les vendeurs d’énergie à participer à la rénovation thermique
  • La prime MaPrimeRénov', qui permet de faire des travaux d’économies d’énergie à moindre coût
  • Les prêts à taux zéro accordés aux copropriétés sous certaines conditions.

Hellio vous accompagne à chaque étape de la rénovation énergétique de votre immeuble


Immeuble écoresponsable : d’autres initiatives à mettre en place

D’autres initiatives peuvent contribuer à rendre un immeuble plus écoresponsable et plus écologique.

Les équipements spécifiques

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Le remplacement des systèmes d’éclairage (« relamping ») peut générer jusqu’à 90 % d’économies d’énergie sur la facture d’éclairage des parties communes.

    Des actions simples et peu coûteuses peuvent être menées pour limiter l’empreinte environnementale de l’immeuble :
  1. Mise en place de solutions d’éclairage basse consommation dans les parties communes, avec un détecteur de présence ;
  2. Installation de thermostats, qui peut également aider à la meilleure régulation du chauffage dans l’immeuble ;
  3. Récupération des eaux de pluie, qui peut réduire la consommation d’eau si l’immeuble dispose d’un jardin ou d’un parterre de fleurs ;
  4. Autres axes de travail : la création d’un garage à vélos pour favoriser ce mode de déplacement, et l’installation de bornes de recharge électrique dans le parking.

La sensibilisation des habitants de l’immeuble

Picto_Social_Personnages_immeubleUn immeuble écoresponsable est un projet partagé, qui implique tous les habitants et habitantes de l’immeuble. Pour qu’il devienne réalité, les occupants doivent adopter des comportements vertueux et se sensibiliser aux éco-gestes.

Pour les encourager, le syndic peut envisager un affichage spécifique, comme les règles locales de tri des déchets (qui sera d’ailleurs obligatoire à partir de 2022, dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire). La mise à disposition d’autocollants « Stop Pub » peut par ailleurs limiter la production de déchets dans les boîtes aux lettres et poubelles de la résidence.


Découvrez nos prestations clé en main pour rendre un immeuble écoresponsable


Tags associés : Conseils en énergie

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie