Thermostat programmable en copropriété : des économies de chauffage et une prime de 150 euros

Rédigé par Antoine
08 déc. 2020
Temps de lecture : 4 min
thermostat chauffage

Pratique et simple à installer, le thermostat permet de réguler le chauffage individuel d’un logement à partir d’un boîtier unique. Mieux maîtriser sa consommation d'énergie rime ainsi avec économies. Depuis l’été 2020, les ménages bénéficient d’un coup de pouce de 150 euros pour son installation. Découvrez tous les avantages des thermostats programmables et suivez le guide pour obtenir la prime d’État en copropriété.


Syndics et gestionnaires, découvrez notre offre de thermostats clé en main


Une solution intéressante pour tous les immeubles

Synonymes de confort accru et d’économies rapides sur la facture d’énergie, les thermostats programmables sont très répandus dans les logements neufs ou récents. Souvent situés dans la pièce principale (salon ou salle à manger), ces petits boîtiers muraux (filaires) ou portatifs (sans fil) permettent en quelques clics d’ajuster la température ambiante au dixième de degré près.

Que les appartements de votre copropriété soient reliés à un système de chauffage central (chaudière, pompe à chaleur ou plancher chauffant) ou équipés de radiateurs électriques avec récepteurs individuels, l’une des principales fonctions du thermostat consiste à définir une température maintenue dans l’ensemble de l’habitation. Celle-ci dépend bien évidemment des préférences de chacun en la matière, et notamment de la tolérance au froid ou à la chaleur. Le système de chauffage s'adapte alors en permanence selon la température extérieure et les autres apports de chaleur (rayonnement du soleil, appareils de cuisson, etc.).


Programmez la température intérieure selon les périodes de présence et d’absence

L’INFO HELLIO :

Le chauffage représente 66 % des dépenses énergétiques d’un logement. En complément de l’installation d’un thermostat programmable, d’autres solutions existent pour réaliser d’importantes économies d’énergie : remplacement d’une vieille chaudière, calorifugeage des tuyaux d’eau chaude, changement de fournisseur grâce au courtage en énergie...

Pour réaliser encore plus d’économies d’énergie, l’autre fonction majeure du thermostat consiste à programmer le chauffage à la température désirée selon les périodes de la journée, de la semaine ou de l’année. Le but : chauffer le logement uniquement quand c’est nécessaire.

Pour les résidents, l’utilisation la plus courante consiste donc à programmer le thermostat selon les périodes de présence dans le foyer. Inutile, en effet, de maintenir un intérieur à 20 °C en journée quand, par exemple, les enfants sont à l’école et les parents au travail, ou quand les occupants sont partis en week-end !

De la même manière, il est conseillé de programmer une température distincte pour le jour et pour la nuit. À ce titre, l’Ademe recommande de régler le thermostat sur 19-20 °C en journée et 16-17 °C la nuit afin de limiter le gaspillage énergétique.

LE CHIFFRE HELLIO : 7 %

C’est en moyenne le taux d’économies de chauffage réalisées pour 1 °C de température en moins dans le logement (source : Ademe).

Jusqu’à 15 % d’économies sur le chauffage

Progrès technologique oblige, les thermostats de chauffage sont désormais connectés et intelligents. Programmables à distance à partir d’une application sur smartphone, tablette ou ordinateur, ils détectent également la présence d’un occupant ou l’ouverture d’une fenêtre pour ajuster la température automatiquement.

En fonction du niveau de fonctionnalités, un thermostat neuf coûte entre 60 et 250 euros à l’achat en moyenne, auxquels s’ajoutent des frais d’installation de 150 à 300 euros, selon l’Ademe. Avec des économies d’énergie pouvant s’élever jusqu’à 15 % sur la facture de chauffage, l’opération se révèle généralement rentable au bout d’un ou deux ans… Et même avant avec le nouveau « coup de pouce » de l’État !


Réalisez jusqu’à 15 % d’économies d’énergie en installant un thermostat de chauffage


Le nouveau « Coup de pouce Thermostat » de 150 euros

Depuis le début de l’été 2020, une prime unique de 150 euros sans conditions de revenus est versée aux ménages propriétaires, bailleurs, organismes d’habitation à loyers modérés et gestionnaires de logements. Ceci pour toute installation d’un thermostat avec des fonctions de régulation et de programmation. Pour en bénéficier, l’appareil doit être installé sur un système de chauffage individuel, avec ou sans boucle d’eau chaude sanitaire.

Comme les autres aides du dispositif « Coup de pouce » aux économies d’énergie, le Coup de pouce Thermostat est financé via les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), un mécanisme alimenté par les fournisseurs d’énergie. Attention : la prime de 150 euros pour l’installation d’un thermostat n’est pas cumulable avec les autres aides du dispositif des CEE.


Copropriété : comment installer les thermostats et obtenir la prime ?

Vous souhaitez bénéficier du « Coup de pouce » pour l’installation de thermostats programmables dans votre copropriété ? Choisissez d’abord une offre parmi celles des entreprises ayant signé la charte « Coup de pouce Thermostat avec régulation performante ». Ces dernières se sont engagées à respecter une démarche de qualité, d’efficacité et de conseil sur les travaux et aides à la rénovation énergétique. Ce sont elles qui vous verseront la prime de 150 euros. Naturellement, Hellio fait partie des signataires de la charte, via sa société Lefebvre.

L’ASTUCE HELLIO :

Vous ne retrouvez plus le mode d’emploi du thermostat ? Pour l’avoir toujours à portée de main, demandez-en une version numérique au professionnel qui en a effectué l’installation et enregistrez-le sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

Une fois l’offre acceptée, suivez les modalités définies par l’entreprise retenue. Vous devrez le plus souvent rechercher et sélectionner un professionnel pour réaliser l’installation. Après avoir signé le devis de l’artisan, notifiez dès que possible les occupants des dates d’intervention (par courrier/e-mail et par un mot dans le hall d’entrée de l’immeuble, le cas échéant).

L’installation d’un thermostat programmable est relativement simple et ne prend généralement pas plus de quelques heures.

Une fois chaque logement équipé, le professionnel doit vous faire parvenir une facture mentionnant expressément la mise en place d’un programmateur par intermittence au sens de la norme EN 12098-R, ainsi que le type de régulation de l’équipement. Cette facture est à retourner à l’entreprise signataire de la charte dans les délais prévus, pour pouvoir prétendre au versement de la prime de 150 euros par logement.


Bénéficiez de notre accompagnement pour installer des thermostats en copropriété


Tags associés : Conseils en énergie

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie