Calorifugeage : des travaux financés en copropriété grâce à la prime CEE

Rédigé par Antoine
Mis à jour le 28 avr. 2022
Temps de lecture : 5 min
calorifugeage et primes CEE

Calorifugez votre copro ➔

Vous pouvez améliorer la performance énergétique de votre copropriété en engageant des travaux de calorifugeage. Ce chantier d’isolation thermique permet d’optimiser la consommation d’énergie et d’améliorer le confort des occupants. En prime : une prise en charge allant jusqu’à 100 % pour la réalisation du chantier, grâce aux primes CEE. Hellio fait le point sur la question.


Des travaux pris en charge jusqu’à 100 % en copropriété


Le calorifugeage : définition

calorifuageage-tuyauxLe calorifugeage consiste à isoler un réseau de tuyauterie de chauffage. C’est une opération technique qui limite la condensation dans les systèmes de ventilation, et réduit les pertes de chaleur. De quoi améliorer sensiblement les performances énergétiques d’une copropriété.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Le terme de calorifugeage est une contraction de « calor » et de « fugere », ce qui veut dire « fuir la chaleur » en latin. Isoler les tuyauteries avec un matériau peu conducteur permet de réduire considérablement les pertes thermiques, et de rendre un bâtiment bien moins gourmand en énergie.

Le calorifugeage peut être entrepris dans tous les bâtiments qui disposent d’une chaufferie, comme une résidence collective, une industrie, un hôpital, un immeuble de bureaux, un hôtel, un commerce, etc.

En pratique, tous les tuyaux de chauffage et d’eau chaude qui transportent le fluide vers les radiateurs, robinets ou pommeaux de douche peuvent être calorifugés. Généralement, les travaux ont lieu dans les parties communes non chauffées, là où la majorité des déperditions se produit.

Certains réseaux de canalisation mesurant plusieurs kilomètres, le chantier de calorifugeage peut nécessiter une intervention de plusieurs semaines.


C'est le moment de calorifuger en 2022


Les avantages des travaux de calorifugeage éligibles aux CEE

En pratique, le calorifugeage des tuyauteries consiste à poser une gaine isolante, enrobant les mètres et les coudes des tuyaux. L’isolant peut être en laine de verre, en polystyrène, en verre cellulaire, en liège ou encore en mousse phénolique.

Hellio vous conseille la pose d’une coquille en laine de roche, pour assurer une bonne tenue du matériau dans le temps.

Les travaux de calorifugeage permettent à la copropriété de profiter de différents avantages à court et à long terme.

1- Stopper les pertes d’énergie

Dans les copropriétés où le chauffage et l'eau chaude sanitaire sont collectifs, des déperditions de chaleur importantes se produisent au niveau des réseaux de tuyauterie. En particulier, lorsque les chaudières collectives sont éloignées des différents points d’acheminement, tels que les radiateurs et autres robinets des logements.

picto-thermostat-temperatureL’eau chaude atteint généralement une température de 50-60 °C au départ de la chaudière (variable selon l'équipement et la technologie). Mais, lorsque les tuyaux sont mal isolés — et longs —, l’eau perd plusieurs degrés avant d’arriver à sa destination finale ! Ce phénomène s’accentue encore davantage lorsque les tuyauteries traversent des locaux qui ne sont pas chauffés, comme un sous-sol ou une cave.

L’isolation du réseau de tuyauterie par calorifugeage permet donc à la chaleur d’être mieux conservée.

2- Faire des économies sur le chauffage

Effet direct d’une chaleur mieux conservée : moins de gaspillage d’énergie, et donc moins de puissance nécessaire au système de chauffage. À une époque où les tarifs du gaz, du fioul et de l’électricité grimpent, la répercussion sur les factures ne se fait pas attendre.

picto-baisse-depensesLe calorifugeage aide ainsi la copropriété à réduire le montant des dépenses en chauffage. Plus l’éloignement entre les points de distribution et la chaudière est important, plus les économies d’énergie sont conséquentes. Une solution qui permet donc d’économiser de l’argent sur le long terme.

3- Bénéficier de parties communes plus saines

Le calorifugeage fait partie des travaux les moins contraignants. Pas besoin, en effet, d'intervenir sur le gros œuvre. De plus, ce chantier de rénovation énergétique contribue à combattre l’insalubrité dans les parties communes.

Bien isolées, les canalisations ne craignent plus le gel en hiver, ni même les infiltrations provoquées par la condensation.

reseau-tuyauterie-calorifugeage-gaine-pvcEn prime, lorsque les tuyaux sont sertis de PVC, ils ne s'effritent pas sur le sol des parkings, des caves et autres parties communes. La copropriété est donc plus propre et plus saine.

Enfin, le calorifugeage peut également mettre en évidence la présence d’amiante en décelant des fibres toxiques. La copropriété pourra alors enclencher un plan d’action adapté contre l’amiante.

Et grâce aux primes CEE, le calorifugeage peut être totalement pris en charge.


Isoler à moindre coût avec les CEE

Que sont les Certificats d'économies d'énergie ?

Le dispositif des CEE (certificats d'économies d'énergie) a été lancé en 2005. Il a été introduit par la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique). Avec cette loi, la France a pour objectif de réduire de 50 % sa consommation énergétique, à l’horizon 2050.

main-piece-euro-primeLes CEE mettent directement à contribution les vendeurs d’énergie tels qu’Engie, TotalEnergies, Carrefour ou encore EDF. Suivant le principe du pollueur-payeur, ce sont ces fournisseurs qui financent les économies d’énergie des entreprises, des particuliers ainsi que des collectivités, en versant ces primes.

Une prise en charge jusqu’à 100 %

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

La prime CEE cible également d’autres chantiers d’amélioration de la performance énergétique, tels que l’ITE (l’isolation thermique des murs par l’extérieur) ou l’installation d’une chaudière performante. La copropriété peut donc prévoir un bouquet de travaux bénéficiant tous d’une prime CEE. De quoi améliorer considérablement les performances énergétiques du bâtiment, et le valoriser.

Le dispositif des CEE (aussi appelées « prime énergie ») permet aux copropriétés une prise en charge jusqu’à 100 % — selon la configuration — des travaux d’isolation du réseau d’eau chaude dans les parties communes. Effectivement, le montant du financement couvre généralement la totalité du coût de l’intervention.

Grâce à cette aide accordée par les fournisseurs d’énergie, la copropriété a donc la possibilité de réaliser des travaux d’isolation sans débourser un centime d’euro ! C'est le fameux calorifugeage gratuit.

Primes CEE en copropriété : comment ça marche ?

Pour bénéficier des primes CEE, deux possibilités :

  • Entrer en contact avec le fournisseur d’énergie de votre choix ou avec un comparateur indépendant, pour recevoir une prime, versée en général avant le début des travaux.
  • Passer par un partenaire délégataire tel que Hellio, qui peut déduire les aides du devis et propose les services d’artisans qualifiés et expérimentés.

picto-immeuble-bleuSont éligibles aux primes CEE les chantiers de calorifugeage des immeubles de deux ans ou plus, équipés en chauffage ou en eau chaude collectifs. Les linéaires à calorifuger doivent faire 350 mètres au minimum, et vous devez faire obligatoirement appel à un professionnel.


Demandez une première visite technique gratuite


2022 : l’obligation d’une épaisseur d’isolant supérieure pour obtenir les certificats

Pour calorifuger les tuyauteries, différents isolants sont utilisables (laine minérale, matériau synthétique ou biosourcé...). En pratique, ces isolants sont catégorisés de la classe 2 à 4, du moins performant au plus performant.

Jusqu’à fin 2021, les primes CEE permettaient de financer des travaux de calorifugeage avec un isolant de classe 3. À compter de mai 2022, l’éligibilité à l’opération implique de poser un isolant de classe 4.

Picto_arnaque_rougeAttention : dans certaines résidences, ce type d’isolant est trop épais par rapport à l’espace disponible autour des canalisations. Autrement dit, après avril 2022, elles ne seront plus éligibles au dispositif CEE : il est temps pour elles de rénover !

Le niveau d’exigence a été renforcé pour atteindre de meilleurs résultats et réduire encore davantage la consommation d’énergie des bâtiments collectifs.

À noter que, dès 2021, Hellio propose un isolant de classe 4 aux copropriétés éligibles souhaitant effectuer des travaux de calorifugeage. Nos équipes ont ainsi anticipé le changement réglementaire.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 10 000

Hellio a permis à pas moins de 10 000 résidences d’être rénovées et a rendu possibles des projets d’envergure. Parmi eux, le calorifugeage de 12 km de tuyauterie dans le Val-de-Marne, ou encore de 13 km dans un ensemble immobilier parisien.


Hellio accompagne les copropriétés dans leurs travaux d’isolation

Vous souhaitez engager des travaux de calorifugeage dans votre copropriété ? Bénéficiez de l’accompagnement dédié de Hellio, qui mobilise l’aide CEE pour une prise en charge complète (confirmée après visite technique).

Pas d’avance de trésorerie pour les copropriétaires, ce qui facilite la prise de décision en assemblée générale. Les occupants bénéficient d’avantages multiples, dont une meilleure qualité de chauffage dans l’immeuble. Le tout en obtenant une réduction sensible du montant des charges de copropriété.

karen-plisson« C’était une réelle belle surprise de voir les chantiers réalisés avec une facture in fine de 0 €, sans décaissement. »

Témoignage de Karen Plisson

Hellio peut également renégocier un contrat de fourniture d’énergie. Nos équipes d'experts s'engagent auprès des copropriétaires et gestionnaires pour leur proposer les meilleures solutions d’efficacité énergétique, afin de lutter contre le gaspillage.


Optimisez les dépenses énergétiques de votre copropriété


Tags associés : Rénovation énergétique, Calorifugeage

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • AMO
  • Rénovation globale
  • Calorifugeage
  • Isolation
  • Chauffage

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie