Quelles aides de l’Anah pour rénover votre copropriété en 2021 ?

Rédigé par Antoine
07 mars 2021
Temps de lecture : 3 min
aides Anah copropriété

Vous gérez une copropriété et envisagez une rénovation ? Vous êtes propriétaire d’un appartement et souhaitez baisser vos charges énergétiques ? Aujourd’hui, les aides de l’Anah permettent de financer de nombreux travaux, notamment grâce à MaPrimeRénov’ Copro. Le point sur ce dispositif qui facilite le financement de vos projets.


Réduisez vos charges de copropriété avec Hellio


Aides de l’Anah : pour accélérer la rénovation des copropriétés

À l’horizon 2050, la France s’est fixé l’objectif de la neutralité carbone. Notamment, en soutenant la rénovation du parc de logements anciens. Une mesure qui vise à limiter sensiblement la consommation énergétique globale.

Mais aujourd’hui, les copropriétés sont encore peu nombreuses à se lancer dans la rénovation. Un sondage CSA de 2019 révèle en effet que seuls 26 % des copropriétaires ont inscrit ce type de travaux à leur agenda, et que 90 % d’entre eux pensent que cela coûte cher.

Afin d’inciter davantage de copropriétés à sauter le pas, l’Anah (Agence nationale pour l’habitat) a mis en place différentes aides financières pour la rénovation énergétique. Depuis le 1er janvier 2021, celles-ci sont toutes réunies au sein d’un même dispositif : MaPrimeRénov’ Copro.

Ce nouveau système se veut plus simple et plus lisible que les précédents. Il remplace le programme Habiter Mieux Copropriété et le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). MaPrimeRénov’ permet également de recevoir des remboursements plus rapides. Les subventions sont en effet versées l’année de la réalisation des travaux, et non plus l’année qui suit.

LE CHIFFRE HELLIO : 2,7 milliards d’€

C’est le budget de l’Anah pour 2021. Il est majoritairement consacré à la rénovation du parc privé et social. Au total, l’Anah prévoit la rénovation de 600 000 logements cette année.


MaPrimeRénov’ Copro : quels critères d’attribution ?

L’INFO HELLIO :

En plus de la subvention de l’Anah pour les copropriétés, d’autres dispositifs aident au financement des rénovations énergétiques. Par exemple, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ collectif) ou encore le prêt d’amélioration de l’habitat (PAH) et le prêt à l’amélioration du lieu d’habitat (PALA) de la CAF. De même, les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) distribués par les fournisseurs d’énergie subventionnent de nombreux travaux comme l'isolation.

Votre copropriété prévoit d’engager des travaux de rénovation énergétique ? Vous pouvez prétendre à l’aide de l’Anah MaPrimeRénov’Copro si vous remplissez plusieurs conditions.

  • La copropriété est immatriculée. Elle comporte au moins 75 % de résidences principales, et a été construite il y a plus de 15 ans.
  • Le projet permet une amélioration significative du confort et de la performance énergétique, avec des gains après travaux d’au moins 35 %.
  • Les travaux sont effectués par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement) avec une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Pour toute question sur le financement d'un projet, faites appel à un spécialiste


MaPrimeRénov’ de l'Anah : une aide et des primes en bonus

Cette aide pour les copropriétés compile en fait plusieurs financements pour les travaux de rénovation thermique. Leur montant varie selon les travaux et l’efficacité énergétique atteinte.

Picto immeuble pièces monnaieLe dispositif de l’Anah prévoit, en effet, une aide de base à 25 % du montant des travaux par logement (dans la limite de 3 750 € par logement). Un bonus « sortie de passoire énergétique » d’un montant de 500 € est également valable pour chaque logement qui quitte la catégorie énergétique F ou G grâce aux travaux. De même, un bonus BBC (bâtiment basse consommation) de 500 € est attribué lorsque la rénovation permet d’atteindre l’étiquette énergétique A ou B.

Parallèlement, un financement complémentaire de 750 à 1 500 € par logement est proposé aux copropriétaires occupants dont les ressources sont modestes voire très modestes.

Enfin, si la copropriété est dite « fragile » — c’est-à-dire lorsque le taux d’impayés est supérieur à 8 % ou lorsqu’elle est située dans un quartier NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain) —, l’Anah propose un bonus de 3 000 € par logement.

Copropriétés, Hellio vous aide à décrocher les aides de l’Anah

Depuis juillet 2020, Hellio fait partie des organismes mandataires de l’Anah. Désormais, nos équipes peuvent donc accompagner les copropriétés de A à Z dans leur demande de subvention MaPrimeRénov’.

L’ASTUCE HELLIO :

La rénovation de la chaufferie d’une copropriété est source d’économies importantes ; en particulier lorsque ces travaux concernent une chaufferie au fioul. Très énergivore, celle-ci équipe encore 3,5 millions de ménages (source : ministère de la Transition écologique). D’autres rénovations simples ont un impact positif sur la consommation énergétique des bâtiments. C’est le cas de l’isolation de la tuyauterie, aussi appelée calorifugeage, qui limite les déperditions de chaleur.

Le réseau Hellio aide également les copropriétés à cumuler le dispositif avec d’autres tels que la prime CEE. Les gestionnaires et syndics profitent ainsi d’une prestation sur mesure pour financer une partie de la rénovation globale de la résidence.

Enfin, Hellio accompagne les copropriétés dans la renégociation de leurs contrats de fourniture d’énergie. Via ce service de courtage, les copropriétés peuvent disposer d’une offre en énergie personnalisée aux tarifs les plus compétitifs. À la clé, la diminution des charges de copropriété, et la valorisation de l’habitat.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter la foire aux questions disponible en cliquant ici.


Vous envisagez des travaux collectifs de rénovation énergétique ?


Tags associés : Rénovation énergétique, MaPrimeRénov', Anah

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie