Hausse des prix de l’énergie : quelles solutions en copropriété ?

Rédigé par Matthieu
05 oct. 2021
Temps de lecture : 6 min
hausse des prix de l'énergie en copropriété

Voici une mauvaise nouvelle pour tous les ménages, qu'ils vivent en maison individuelle ou en résidence collective. Les tarifs réglementés de l’énergie explosent (électricité et gaz). L'année 2021 ne fait qu'empirer la situation, mois après mois. Pire : la hausse des prix pourrait continuer de façon impressionnante en 2022, et durant les prochaines années.

picto-hausse-euro-valeur-ajouteeCette augmentation est répercutée sur les factures de millions de Français. L'impact est notamment très dur pour ceux qui se chauffent avec ces sources d'énergies. D'où vient cette hausse et comment faire des économies en copropriété ? Quelles sont les mesures pour stopper l'hémorragie ? Les explications par Hellio et nos conseils pour une bonne maîtrise des charges.


Hellio aide les copropriétés à maîtriser leur énergie



L’évolution des tarifs réglementés de vente

L'augmentation du gaz (hors taxes)

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

+ 0,2 %

+ 3,5 %

+ 5,7 %

- 4,1 %

+ 1,1 %

+ 4,4 %

+ 9,96 %

+ 5,3 %

+ 8,7 %

+ 12,6 %

L'augmentation de l’électricité

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

+ 1,7 %

+ 2 %

+ 5 %

+ 2,5 %

+ 2,5 %

- 0,5 %

+ 1,7 %

- 0,5 %

+ 5,9 %

+ 4 %

+ 1,61 %


2021 : une hausse soudaine des prix de l’énergie

L'augmentation des tarifs réglementés (TRV) de l’énergie — gaz et électricité — a fait la Une en 2021.

C'est surtout le gaz naturel qui a attiré l'attention, avec des hausses importantes et consécutives à l'été et l'automne.

Les prix de l’électricité ont augmenté plus modérément. Pour autant, leur hausse est régulière depuis 2005 — excepté en 2016 et 2018, avec une très légère baisse de 0,5 %). Selon un exemple de Selectra, entre 2011 et 2021, la facture énergétique d’un foyer a bondi de près de 50 %.

Vers une envolée en 2022 ?

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 10 à 12 %

En 2022, l'augmentation du TRV de l'électricité pourrait être bien plus important qu'en 2021. L’association UFC-Que Choisir l'estime à 10 %, en se basant sur la méthodologie officielle. En septembre, la ministre Barbara Pompili a même parlé d'une augmentation de 12 %, qui sera finalement peut-être contenue par les décisions du gouvernement.

Rien de plus réjouissant du côté du gaz. L’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) évoque une demande allant crescendo dans le monde : + 29 % d’ici 2040. En outre, on peut s'attendre à davantage de taxes pour inciter à la croissance des énergies renouvelables.


Trouvez un contrat d’énergie moins cher pour votre copropriété


Pourquoi cette augmentation des coûts ?

À noter que les explications sont multiples et qu'elles font parfois l'objet de débats entre les experts.

La hausse du prix de l’électricité

Picto_pylone_electriqueSelon Euronews, c'est l’objectif de neutralité carbone de l’Union européenne qui pourrait en être à l'origine. Deux camps s'affront : certains experts l'imputent au recours aux énergies renouvelables — qui coûtent plus cher et impliquent des travaux d'adaptation du réseau —, tandis que d’autres analystes pointent au contraire la dépendance aux combustibles fossiles.

Par ailleurs, les taxes augmentent en France (CSPE, TCFE) et la modernisation du réseau national coûte cher.

La hausse du prix du gaz naturel

La France importe presque l'intégralité de son gaz. Norvège, Russie et Pays-Bas sont les principaux fournisseurs de l'Hexagone.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) « veille au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz en France, au bénéfice des consommateurs finals et en cohérence avec les objectifs de la politique énergétique. » Son objectif est notamment de garantir un prix juste.

Comme le pétrole, le gaz se raréfie. Conséquence directe : un coût de production plus élevé, et un prix final qui explose. La demande croissante en hiver explique aussi partiellement le phénomène.

Enfin, les taxes comme la TICGN jouent, ainsi que les frais d’acheminement et de distribution.


Un coup dur pour les ménages précaires

En copropriété ou en maison, certains ménages font plus les frais de la hausse des tarifs de l'énergie que d’autres. Ces foyers précaires disposent de ressources financières limitées et vivent souvent dans des passoires énergétiques (logements très gourmands classés F ou G, du fait d’une isolation médiocre et d’appareils de chauffage d'ancienne génération).

Pour ces Français, chaque augmentation de quelques euros de l'électricité ou du gaz fait mal au budget énergie (plus de 8 % de leurs revenus consacrés à ce poste de dépense selon la définition de l’Observatoire national de la précarité énergétique).

Chèque énergie : un coup de pouce exceptionnel pour 6 millions de bénéficiaires

main-piece-euro-primeBonne nouvelle pour les ménages précaires : le gouvernement distribue en décembre 2021 100 euros. Les bénéficiaires sont les personnes ayant reçu le chèque énergie, cette aide qui permet de régler une part des dépenses énergétiques. L'envoi sera automatique, par courrier postal aux personnes éligibles.

Cette prime leur donner un peu de répit, jusqu'à la transmission du chèque énergie 2022. Les montants et critères de revenus de ce dernier n’ont pas encore été déterminés. On peut s'attendre à une revalorisation (note : en octobre 2021).

Des tarifs bloqués jusqu'en avril 2022 ?

picto-flocon-neige-froidAutre mesure annoncée par l'État : le gel des tarifs réglementés du gaz dès le mois d'octobre (après l'augmentation de 12,6 %), et ce jusqu'en avril 2022. Un doute subsiste cependant : un projet similaire — gel des prix de l'électricité — avait été annulé par le Conseil d'État en 2014. En sera-t-il de même pour cette nouvelle demande ?

Du côté de l'électricité, le Premier Ministre Jean Castex a assuré que l'envol des prix serait limité à 4 % en janvier 2022, face aux 10 à 12 % prévus. Reste à voir si ce « bouclier tarifaire » sera effectivement mis en place.


Avec Hellio, recevez toutes les aides pour rénover votre immeuble


Tarifs de l'énergie : quelles solutions en copropriété ?

D'ampleur plus ou moins grande, des mesures existent en résidence collective pour baisser la facture et contribuer à rendre l'immeuble écoresponsable. Des aides permettent de financer une partie des projets les plus ambitieux et coûteux.

Les travaux de rénovation énergétique

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Pour des performances optimales, toutes les actions doivent être regroupées et coordonnées dans une approche de rénovation globale. Cette démarche maximise les économies et la valorisation de la copropriété. Elle comprend un audit énergétique préalable et un accompagnement par une AMO, afin d'obtenir toutes les aides financières existantes (MaPrimeRénov'Copro notamment).

C'est de loin la démarche la plus efficace pour diminuer la consommation énergétique d'un immeuble. Une rénovation dans les règles de l'art réduit les déperditions thermiques, ce qui garantit un meilleur confort et des économies durables pour les copropriétaires :

  • Isolation thermique des parois : toiture, murs, planchers ;
  • Calorifugeage et points singuliers ;
  • Remplacement du système de chauffage collectif ou des appareils individuels d’ancienne génération ;
  • Remplacement du système de production d’eau chaude sanitaire ;
  • Changement des menuiseries ;
  • Relamping (installation de LED avec détecteurs de présence dans les parties communes) ;
  • Amélioration de la ventilation.

En demandant la prime CEE (Certificats d'économies d'énergie) ou MaPrimeRénov’, la copropriété peut recevoir des fonds et ainsi faciliter la décision en assemblée générale. En 2021, la plupart des dispositifs sont ouverts à tous les propriétaires, sans condition de revenus.

Les thermostats programmables

main-thermostat-rondLa pose de thermostats de chauffage contribue à économiser une somme précieuse chaque mois, en contrôlant davantage la température des appartements. Mieux, la programmation permet de ne pas gaspiller de l'énergie inutilement lorsque le chauffage ne bénéficie à personne.

Une prime existe pour inciter les Français à se munir de ces appareils : le Coup de pouce valable jusqu’au 31 décembre 2021. À la clé : 150 euros pour installer un thermostat avec régulation performante. Selon la marque et le modèle choisi, cette somme peut rendre l'acquisition gratuite : oui, une prise en charge à 100 % !

Les panneaux solaires photovoltaïques

On observe de plus en plus de panneaux solaires sur les toits, y compris ceux des immeubles collectifs. Conséquence de leur démocratisation : leur prix diminue. Une bonne nouvelle pour inciter à se lancer dans l'autoconsommation photovoltaïque.

panneaux solaires Hellio DualSunLe principe : produire une électricité « gratuite » et verte en circuit court. Les cellules captent les rayons du soleil et sont reliées à un onduleur qui convertit le courant continu en courant alternatif. Cet investissement permet ainsi d'alimenter une partie des équipements de la copropriété grâce à l'énergie produite sur place, plutôt que de dépendre du réseau national et des tarifs de l'électricité qui augmentent.

La recherche d'un meilleur contrat de fourniture d'énergie

picto-montant-aidePour moins subir l’augmentation des prix, les syndics peuvent aussi chercher un fournisseur d'électricité ou de gaz plus compétitif. Le marché ne manque pas de choix et de diversité, au niveau des prix et du recours aux énergies renouvelables : Plüm, Enercoop, Planète Oui, Mint Énergie, Eni, Butagaz, Total...

Hellio Copropriété, courtier en énergie, accompagne ses partenaires dans la recherche d’un contrat plus adapté, au prix juste.

Les éco-gestes à réaliser par les occupants

Pour redonner un peu de pouvoir d'achats aux habitants, des astuces simples peuvent être adoptées dans les parties privatives et dans tous les contextes :

  • jambes-ordinateur-rondÉlectronique : préférer l'arrêt à la mise en veille, éviter de toujours regarder les vidéos en haute définition...
  • Éclairage : éteindre une ampoule lorsqu'on quitte une pièce, opter pour des LED en lieu et place des halogènes...
  • Électroménager : considérer la classe énergétique du produit avant de l’acheter, en privilégiant la lettre A aux lettres E-F-G ;
  • Dans la cuisine : mettre un couvercle sur les casseroles et poêles qui chauffent, effectuer régulièrement un dégivrage du congélateur...

Hellio aide l'habitat collectif à économiser l’énergie

Expert en maîtrise de l'énergie, Hellio accompagne l'habitat collectif dans tous ses projets de rénovation thermique. Notre mission : mobiliser tous les financements disponibles et assurer la bonne conduite des travaux, en faisant appel à notre réseau d'artisans qualifiés partout en France.

maison-valorisation-renovationAvec l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité, c’est plus que jamais le moment idéal pour entreprendre des actions de grande ampleur, comme une rénovation énergétique performante. Nos équipes s’occupent de toutes les démarches administratives. Vous êtes gestionnaire ou propriétaire ? Contactez-nous dès maintenant pour programmer une première visite technique sans engagement.

En tant que mandataire Ma Prime Rénov’ et délégataire des Certificats d’économies d’énergie (prime CEE), Hellio peut avancer le montant des aides financières sur le devis. De quoi limiter les décaissements et convaincre les plus réticents dans la résidence.

Plus rapide que des travaux et 100 % gratuit, le changement de contrat d’énergie représente également une option pertinente et très facile à concrétiser. Les courtiers Hellio définissent l'offre la plus pertinente pour chaque immeuble, et guident les syndics à chaque étape.


Hellio, partenaire en maîtrise de l’énergie des copropriétés


Tags associés : Actualités, Conseils en énergie

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Rénovation globale
  • Calorifugeage
  • Isolation
  • Chauffage

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie