Copropriété : le prêt collectif immobilier, une solution idéale pour des travaux de rénovation énergétique

Rédigé par Amélie
Mis à jour le 21 juin 2022
Temps de lecture : 3 min
prêt collectif immobilier

Planifier une visite ➔

Vous habitez dans une copropriété ? Des travaux de rénovation seraient à prévoir, mais vous n’avez pas les fonds suffisants pour les réaliser ? Une des solutions peut être de contracter un prêt collectif. Il s’agit d’un prêt contracté par le syndicat des copropriétaires. Ce type de prêt présente de nombreux avantages. Hellio vous explique ses modalités dans cet article.


En quoi consiste le prêt immobilier collectif ?

Certaines copropriétés peuvent avoir des difficultés à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Et pourtant, ces derniers sont nécessaires pour pouvoir entretenir les parties communes. Si la raison est le manque de solvabilité de ses occupants, alors la solution peut être le prêt collectif.

Le principe est simple : chaque propriétaire va rembourser les travaux sous la forme de charges, directement auprès du syndic. Le montant du remboursement va dépendre de sa quote-part.

Un des avantages du prêt collectif, contrairement au prêt immobilier classique ou un crédit à la consommation, est l’assouplissement des conditions d’octroi. De plus, il faut rappeler que les copropriétaires ne sont aucunement obligés de s’associer au prêt. Seuls les copropriétaires volontaires seront intégrés au prêt.

De même, il n’y a pas de solidarité entre les copropriétaires. Ainsi, si l’un d’eux ne paye pas sa part, alors c’est un organisme tiers qui assurera le remboursement du prêt.


Comment contracter un prêt collectif immobilier ?

picto-main-vote-urneTout d’abord, pour décider de contracter un prêt collectif immobilier, il est nécessaire que la majorité vote pour lors de l’assemblée générale. La contraction du prêt collectif doit donc être ajoutée à l’ordre du jour au cours de la prochaine assemblée générale. N’importe quel copropriétaire peut faire ce type de demande.

picto chiffre HellioLE CHIFFRE HELLIO : 2 mois

Si la majorité accepte, alors les copropriétaires participant au prêt doivent faire part au syndic de leur décision. Ils ont 2 mois pour le faire, à compter de la notification du procès-verbal d’assemblée générale. Passé ces deux mois, le syndic pourra signer le contrat de prêt. En effet, l’emprunt sera réalisé au nom du syndicat des copropriétaires pour l’ensemble des copropriétaires, ou bien seulement ceux qui souhaitent y participer.

Cela signifie que, même si les copropriétaires présentent un risque élevé, alors il ne sera pas pris en compte pour la contraction du prêt. Ainsi, peu importe que les copropriétaires soient âgés, malades ou qu’ils n’aient pas un revenu suffisant. Le remboursement du prêt se fait ensuite par les copropriétaires ayant souhaité participer, dans la limite de leur quote-part des dépenses.


Pourquoi réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Réaliser des travaux de rénovation énergétique est important si vous souhaitez améliorer la consommation énergétique de votre logement. C’est également ce qui vous permettra de faire d’importantes économies d’énergie, et ainsi de réduire vos factures énergétiques.

Qu’est-ce que des travaux de rénovation énergétique ?

Vouloir contracter un prêt collectif immobilier est une chose, mais encore faut-il savoir à quoi vont correspondre les travaux de rénovation énergétique. D’après les experts de papernest, ces travaux ont pour objectif de réduire la consommation énergétique d’un bâtiment.

Comme expliqué par l'Ademe, réaliser ce type de travaux vous permettra d’améliorer le confort dans votre logement. En effet, en améliorant l’isolation de vos murs, des fenêtres et de la toiture, la chaleur sera mieux conservée. Vous aurez donc plus chaud en hiver, et la température sera plus confortable en été.

picto-baisse-depensesCela vous permettra également de faire des économies. Votre logement étant mieux isolé, vos besoins en chauffage diminueront, de même que vos factures énergétiques.

Comment préparer ses travaux de rénovation énergétique ?

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Un audit énergétique vous permettra de déterminer les déperditions de chaleur de votre logement, et ainsi de mettre en place des solutions adaptées.

Comme n’importe quel projet, il va falloir préparer vos travaux de rénovation énergétique à l’avance. Cela va vous permettre d’être bien organisé, et ainsi de cibler au mieux les travaux que vous allez devoir réaliser. Pour cela, rien de mieux que de programmer un audit énergétique : une étude complète du bâti.

Comme l’expliquent les experts de papernest, pour être valide, il faut que le bilan soit effectué par un diagnosticien certifié. Plusieurs propositions de travaux de rénovation énergétique devront alors découler de ce bilan.

Un bilan thermique va prendre plusieurs éléments en compte concernant le logement :

  • Sa localisation ;
  • L’épaisseur de l’isolation, la construction de la toiture ;
  • L’étude des zones de déperditions d’énergie ;
  • Une évaluation du confort thermique du logement, via les types de chauffage, de ventilation ou encore de climatisation ;
  • La quantité de gaz à effets de serre émise.

Faire voter les travaux en assemblée générale

Picto_Social_Personnages_immeubleContrairement à une maison individuelle, une résidence collective implique de nombreuses parties prenantes qui ont leur mot à dire. Les travaux en parties communes, ou en parties privatives ayant un impact sur les parties communes, doivent être acceptés par une majorité de copropriétaires en assemblée générale (hors cas de forme majeure bien sûr). Souvent, la majorité absolue est requise.

Selon les experts de papernest, la rénovation énergétique d’un logement comprend généralement 4 types de travaux :

  • L’isolation ;
  • Le chauffage et l'eau chaude sanitaire ;
  • La régulation du chauffage ;
  • La ventilation.
Bien entendu, les travaux que vous allez devoir effectuer vont dépendre de votre logement, ainsi que de la localisation des déperditions de chaleur.

Quelles autres aides peut-on bénéficier pour des travaux de rénovation énergétique ?

picto-immeuble-pieces-euroLe prêt collectif immobilier n’est pas la seule solution pour être accompagné dans ses travaux de rénovation énergétique. En effet, le gouvernement met à votre disposition de nombreuses aides afin que vous puissiez financer votre projet, qu’il peut être intéressant d’associer au prêt collectif immobilier.

En tant que copropriétaire, vous pouvez par exemple profiter de l’aide MaPrimeRénov Copropriétés. Le syndicat de copropriétaires pourra l’obtenir si les travaux permettent un gain énergétique d’au moins 35 %.

Avec cette aide, vous pourrez bénéficier de :

  • 30 % de prise en charge d’une assistance à maîtrise d’ouvrage, limité à 180€ par logement ;
  • Jusqu’à 3 750 € par logement pour réaliser les travaux.

Tags associés : Rénovation énergétique

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • AMO
  • Rénovation globale
  • Calorifugeage
  • Isolation
  • Chauffage

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie